Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Oscar Cerruto

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas Index du Forum -> ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas -> Oscar Cerruto
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 16:34 (2009)    Sujet du message: Oscar Cerruto Répondre en citant

Oscar Cerruto 
la paz - bolivie - 1912-1981 
 
 
 
poete, nouvelliste, essayiste, journaliste et diplomate, très connu dans son pays. alors qu'en france seul un livre semble avoir été traduit: torrent de feu. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Fév - 16:34 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 16:37 (2009)    Sujet du message: Oscar Cerruto Répondre en citant

TORRENT DE FEU
Auteur(s) : Oscar Cerruto 
 
 
 
 
 
[*]Broché: 280 pages [*]Editeur : Patino (17 Sep 1996) [*]Langue: Français  


Avec la publication en 1935 d'ALUVION DE FUEGO - sa première oeuvre littéraire et son unique roman -, Oscar Cerruto prend d'emblée place parmi les grandes figures de la littérature sud-américaine. Il a vingt-trois ans. Rédacteur du journal "La Verdad" de La Paz à quatorze ans, arrêté et emprisonné à seize ans pour "conspiration contre la sécurité de l'Etat", il se trouve à Arica, consul de Bolivie, lorsqu'éclate la guerre entre la Bolivie et le Paraguay pour la possession du Chaco boréal, vaste étendue semi-désertique située entre les deux pays. Sur la toile de fond de cet affrontement sauvage, l'imagination de Cerruto brosse une fresque saisissante de la société bolivienne des années trente, haute en couleur : criollos détenteurs exclusifs du pouvoir, métis intrigants et soumis à la fois, indiens dépossédés, exploités et asservis. Doué d'une extrême sensibilité et d'un regard particulièrement pénétrant, Cerruto restitue avec verve le bouillonnement il d'événements, d'idées, de sentiments et de tensions internes qui travaillaient alors son pays et allaient déboucher quelque vingt ans plus tard sur l'évolution de 1952. Un roman visionnaire et prophétique, où le réel et l'imaginaire s'entretissent, où se côtoient évocations poétiques, réalisme brutal, souffle épique, satire, révolte, violence, tendresse, résignation et espérance dans le tourbillon de la vie.


Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 16:39 (2009)    Sujet du message: Oscar Cerruto Répondre en citant

Soulèvement des Indiens, grève des mineurs, sauvage répression militaire, etc. Ce roman, publié en 1935, se déroule pendant la guerre du Chaco qui, de 1932 à 1935, opposa la Bolivie au Paraguay. Il décrit la société bolivienne d'alors dans laquelle les descendants d'Espagnols nés dans le pays utilisent les métis de Blancs et d'Indiens pour exploiter les indigènes, des Indiens qui composent 75 % de la population.  


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:41 (2018)    Sujet du message: Oscar Cerruto

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas Index du Forum -> ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas -> Oscar Cerruto Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky