Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Mario Delgado Aparain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas Index du Forum -> ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas -> Mario Delgado Aparain
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:29 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

 
Mario Delgado Aparain  
Né en 1949 à La Florida (sud de l'Uruguay), dans une famille d'ouvriers agricoles. Après ses études, la dictature militaire en Uruguay, le contraint à s'exiler pendant six ans à Buenos Aires où il fait divers métiers pour vivre, notamment journaliste. Entre 1990 et 1995, il a été directeur de la culture de la municipalité de Montevideo. Il a publié cinq recueils de nouvelles et cinq romans dont La Ballade de Johnny Sosa et Une Histoire de l'humanité. Il est aujourd'hui journaliste à Montevideo.

la ballade de johnny sosa
une histoire de l'humanité
les pires contes des frères grim (écrit avec luis sepúlveda)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:29 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:34 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

Mario DELGADO APARAIN                            
 
                                     

La Ballade de Johnny Sosa


traduit de l’espagnol (Uruguay) par Jeanne Peyras
titre original : La Balada de Johnny Sosa

 
Il en prend pour son grade, Johnny, ce grand Noir complètement édenté, qui s'échine à chanter du rock, dans un petit village d'Uruguay, répondant au doux nom de Mosquitos...Un coup d'Etat militaire va bientôt l'obliger à changer de style et de répertoire.
 
"Constamment dialogué, ce texte vif et enlevé se présente comme un pied de nez aux dictatures d'Amérique latine et une ode (en sourdine) à la dignité humaine."
Lire 
1994, 112 p., 10,98 € (72F)

  http://www.metailie.info/reponses/presspartitre.asp?ID=31
 


Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:36 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

En prenant le pouvoir en Uruguay, les militaires ont décidé de faire de Johnny Sosa, chanteur de rock dans un bar louche, un exemple de réussite populaire : un grand chanteur de boléro. Ils lui font faire un dentier et suivre des leçons par un vieux ténor italien. Mais un jour, Johnny prend conscience de ce qu'on fait de lui et se révolte.

ce livre est une chanson d'amour !
d'amour pour l'amour.
d'amour pour la liberté.
d'amour pour les homme et les femmes dont mario delgado aparaín relate la vie.
liberté bafouée par la dictature militaire en uruguay ((1973-1985), qui a obligé johnny sosa à devenir chanteur de rock dans un bar louche.
j'ai beaucoup aimé ce livre, j'ai adoré les personnages de johnny, noir tendre et mélancolique et de sa compagne, douce, blonde et si charnelle qu'en lisant ce livre j'en ai senti le parfum.

la rouge


Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:41 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

Une Histoire de l'humanité  
 
 
 
 
traduit de l’espagnol (Uruguay) par Bertille Hausberg 
 
L'espérance triomphe toujours des ténèbres écrit l'auteur en exergue de son roman.
Dans le petit village de Mosquitos qui avait vu les aventures de La Ballade de Johnny Sosa, une fois encore la malice, la tendresse et l'innocence des êtres simples vont avoir raison des méchants. Et ce triomphe va être de tourner les puissants en ridicule.

Esnal, amateur des détails superflus de l'histoire universelle et des émissions de radio ondes courtes, va donner des cours d'histoire de l'Humanité aux épouses des notables et des militaires, et cette façon très particulière de raconter l'histoire va lui permettre de rendre sa dignité à son ami l'émigré, prisonnier politique, et surtout à la fille de celui-ci, la petite Mercedes.
Mario Delgado Aparain, inventeur de situations délirantes, créateur de personnages incroyables, parle de l'amour, de l'amitié et de la liberté sur le même ton que des petits faits quotidiens, ce qui donne au livre une atmosphère étonnante de tendresse et d'humanité.
2000, 204 p., 15,24 (100F)
ISBN : 2-86424-354-7

www.metailie.info
 
 


Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:42 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

Dans le petit village de Mosquitos qui avait vu les aventures de La Ballade de Johnny Sosa, une fois encore la malice, la tendresse et l'innocence des êtres simples vont avoir raison des méchants. Et ce triomphe va être de tourner les puissants en ridicule.
Esnal, amateur des détails superflus de l'histoire universelle et des émissions de radio ondes courtes, va donner des cours d'histoire de l'Humanité aux épouses des notables et des militaires, et cette façon très particulière de raconter l'histoire va lui permettre de rendre sa dignité à son ami l'émigré, prisonnier politique, et surtout à la fille de celui-ci, la petite Mercedes.
Mario Delgado Aparain, inventeur de situations délirantes, créateur de personnages incroyables, parle de l'amour, de l'amitié et de la liberté sur le même ton que des petits faits quotidiens, ce qui donne au livre une atmosphère étonnante de tendresse et d'humanité.
Ce roman a été publié à Montevideo en 1998 sous le titre Alivio de luto




le 13 octobre 2000
 
L'histoire commençait dans le précédent roman : la savoureuse "Ballade de Johnny Sosa" décrivait l'intrusion des militaires dans la petite ville uruguayenne de Mosquitos, et les aventures de l'un de ses habitants pour s'en dépêtrer. La merveilleuse "Histoire de l'humanité" se situe quelques années plus tard et s'achève en 1985, avec la fin de la dictature. Pour Mario Delgado Aparain, il est toujours question de résistance et de lutte contre les amnésies et autres amnisties ... On est fasciné comme des enfants par cette histoire, au point de vite devenir l'un des habitants de Mosquitos, de se lier d'amitié pour le Basque Euskalduna et "son passé monumental" ou Rina Kleffer et ses 'pommes tièdes', de s'identifier corps et âme à Esnal ou à la libre Mercedita. Mais on ne peut échapper en même temps aux subtiles distances embusquées par l'auteur : un humour où coexistent finesse et jubilation, une autodérision dont seuls semblent capables ceux qui ont été privés de liberté. Tout dans ce roman sonne avec une justesse telle qu'elle devient justice.
Le Monde - Jean-Louis Aragon
 


 




Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:44 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

 
 
 


Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:52 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

Les pires Contes des frères Grim




[*]Éditeur : Anne-Marie Métailié [*]Collection : BIBLIOTHEQUE HISPANO AMERICAINE [*]Genre : ROMAN CONTEMPORAIN[*]Date de parution : 07/10/2005
traduit de l’espagnol (Chili et Uruguay) par Bertille Hausberg et René Solis
titre original : Los peores cuentos de los hermanos Grim


Les frères Abel et Caïn Grim, jumeaux et chanteurs populaires exécrables, ont parcouru la Patagonie chilienne et les plaines uruguayennes en ne laissant que de rares traces de leur passage. Leurs vies, leurs amours, leurs vagabondages, leurs amis sont mis en scène dans ce texte ironique et amusant par deux grands écrivains latino-américains, sous la forme d'une correspondance entre deux extravagants érudits locaux: Orson C. Castellanos en Uruguay et Segismundo Ramiro von Klatsch en Patagonie.
Dans une minutieuse collection de détails cocasses, ils nous restituent : la biologie et la sexualité du troubadour populaire à travers les siècles et le continent américain, le mystère de leur arrivée sur un radeau en Patagonie et les incertitudes sur leurs origines, tout ce qui contribue à créer un mythe et à faire de ces obscurs jumeaux des icônes de la musique populaire de mauvaise qualité.
Les auteurs jouent, développent des arguments grotesques, se livrent à une satire de la littérature savante, caricaturent la politique et l'histoire du continent américain avec un humour débridé. Un roman écrit à quatre mains par deux auteurs qui s'amusent et veulent que le lecteur s'amuse autant qu'eux.


Revenir en haut
larouge
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 415

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 11:53 (2009)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain Répondre en citant

les pires contes des frères grim

Un roman burlesque où deux professeurs tentent de reconstituer, à travers une correspondance assidue et faussement érudite, les aventures des « jumeaux légendaires », Abel et Caïn Grim (et non Grimm) dans l'Amérique de la première moitié du XXe siècle.
Les frères Abel et Caïn Grim, jumeaux et chanteurs populaires exécrables, ont parcouru la Patagonie chilienne et les plaines uruguayennes en ne laissant que de rares traces de leur passage. Leurs vies, leurs amours, leurs vagabondages, leurs amis sont mis en scène dans ce texte ironique et amusant par deux grands écrivains latino-américains, sous la forme d'une correspondance entre deux extravagants érudits locaux : Orson C. Castellanos en Uruguay et Segismundo Ramiro von Klatsch en Patagonie.
Dans une minutieuse collection de détails cocasses, ils nous restituent : la biologie et la sexualité du troubadour populaire à travers les siècles et le continent américain, le mystère de leur arrivée sur un radeau en Patagonie et les incertitudes sur leurs origines, tout ce qui contribue à créer un mythe et à faire de ces obscurs jumeaux des icônes de la musique populaire de mauvaise qualité.
Les auteurs jouent, développent des arguments grotesques, se livrent à une satire de la littérature savante.
la littérature "gauchesque" du debut du XX siècle en prend pour son grade, elle aussi. ils caricaturent la politique et l'histoire des deux pays, le chili et l'uruguay et aussi celle des etats unis d'amerique. ils caricaturent aussi le western holywoodien,  avec un humour débridé. nombreux sont les noms prestigieux qui ne sont pas épargné par la dérision.
Un roman écrit à quatre mains par deux auteurs qui s'amusent et veulent que nous nous amusions avec eux.
et ils ont reussi leur pari, nous rions avec eux, parfois à gorge déployée !!
la rouge


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:33 (2018)    Sujet du message: Mario Delgado Aparain

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas Index du Forum -> ce qui restait à dire sur les ecrivains de las americas -> Mario Delgado Aparain Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky